transmission-et-pedagogie

Transmettre aux enfants

« Je suis très inquiet de voir que les enfants passent par l’école sans qu’on leur apprenne à regarder. Je ne parle pas seulement de la rue, ou de l’environnement, mais tout simplement de regarder le ciel. » Ce que le réalisateur Alejandro Amenabàr (Ouvre les yeux, Les Autres, Agora) déclare avec justesse dans un livre d’entretiens qui lui est consacré, nous le faisons nôtre. Eclore interroge les moyens offerts aux spectateurs enfants et adultes pour se réapproprier le réel – voire le réenchanter. Mais pour créer ses propres images, il faut avoir appris à regarder celles des autres, et surtout à voir et écouter le monde. C’est dans ce but, d’une manière ludique, que la réalisatrice Émilie Souillot a régulièrement proposé des ateliers cinéma à des centres de loisirs et des groupes scolaires dans le cadre d’Eclore.

La force de résister (2013) rend compte des actions de l’AFMD du Rhône afin que des enfants et adolescents puissent rencontrer des témoins des camps de concentration et de la Résistance, anciens déportés et anciens résistants. Ses réalisatrices Émilie Souillot et Christelle Thomassin montrent comment la mémoire peut se transmettre aux plus jeunes générations, non comme un fardeau trop lourd à porter mais comme une tapisserie d’histoires auxquelles les enfants sont aussi reliés. Évoquant la lointaine année 1519, le film Sorcières d’encre mettra en scène des dispositifs afin d’impliquer des collégiens dans l’Histoire du territoire qu’ils habitent.

Site réalisé avec WordPress. Libre adaptation du thème Yoko de Elmastudio.

Haut